Pneus à crampons

 

Un de mes pneu à crampons fait maison, montré à côté d'un pneu tout-terrain normal.

Les crampons sont fait de vis à bois à têtes plattes, #6 x 3/4 pouce, montés en parallèle sur un pneu à crampon avec bande de roulement centrale. Au total 156 vis par pneu.

Le summum de la traction dans des épaisseurs de neige (...ou de boue) incroyables, mais instables et glissants en virages, sur l'asphalte.

 

Lorsque les crampons sont neufs et encore très piquants, vous pouvez même rouler sur une patinoire, mais soyez prudent.

Étant donné le travail de moine que ça demande, assurez-vous, avant de commencer, que la longueur de vis que vous choisirez pour votre design ne va pas accrocher le câble de frein ou toucher au câdre une fois la roue remontée.

 

Comme je le décrivais plus tôt dans la section "Récit d'expérience", vous pouvez scier la fourche d'un câdre en chromoly si un seul de vos crampon frotte sur le câdre lorsque vous roulez.

 

La technique de fabrication d'un tel pneu est une version modifiée d'un plan paru dans "Vélo-Mag" il y a 8 ou 10 ans.

1. D'abord prendre ses mesures et s'assurer que les crampons n'accrocheront nulle-part une fois la roue remontée.

 

2. Choisir une longueur de vis en fonction des performances recherchées: vis à bois #6 x 3/4 pouce, à tête platte, pour traction supérieure ou vis à bois #6 x 1/2 pouce, aussi à tête platte, si on veut que le pneu touche encore au sol, et non pas porter directement sur le crampon.

 

3. Choisir un pneu à gros crampons de caoutchouc, car ce sont ces crampons qui maintiendront les vis en place.

4. Évitez de disposer les vis sur la partie centrale du pneu ou sur la bande de roulement, dans le choix d'un design. Ça rendrait la conduite instable.

 

5. Démontez le pneu de la roue et retirez la chambre à air.

À l'aide d'un "clou lisse", de 1 mm de diamètre maximum, faisant office de foret, et d'une perceuse, perforez chaque crampon de caoutchouc de l'extérieur vers l'intérieur pour tracer le chemin qu'empruntera la vis dans le crampon de caoutchouc.

Un "clou lisse", plutôt qu'un foret, évite de gruger le caoutchouc et scellera davantage les vis.

 

6. De l'intérieur vers l'extérieur, vissez une vis dans chaque trou perforé. Un tournevis à batterie pourrait vous sauver beaucoup de temps. Mais attention, si vous allez trop vite, les vis risquent de s'insérer tout croche. Ça représente environ 3 à 4 heures de travail par pneu.

7. Une fois toutes les vis en place, collez une bande de plastique anti-crevaison dans le fond du pneu avec du "duct-tape", afin d'évitez tout contact entre la tête des vis et la chambre à air.

8. Si, comme moi, vous êtes amateur de pneus larges, la bande de plastique anticrevaison risque d'être trop étoite pour couvrir entièrement la tête des vis. Pour régler ce problème, je recouvre ma chambre à air d'une autre chambre à air, récupérée du cimetière des crevaisons.

 

Vous n'avez qu'à découper la chambre à air crevée le long de l'intérieur de l'anneau qu'elle forme, découpez la valve, et recouvrez ensuite la bonne chambre à air.

Personnellement, j'en mets deux épaisseurs, car j'ai déjà vécu une crevaison avec une seule épaisseur.

9. Remettez la chambre à air et ses couches protectrices dans le pneu, remontez la roue, gonflez et voilà, vous êtes prêt.

 

10. Attention à vos vêtements, à vous même ou aux passants près de qui vous roulerez. Les crampons sont très piquants, vous pouvez facilement déchirer vos vêtements ou causer des blessures si vous circulez trop près des gens.

Mise en garde: Comme j'en ai déjà discuté sur ce site, en zone urbaine, le piquant des vis s'use rapidement au moindre contact avec l'asphalte. Et cette usure donne une forme biseautée aux vis. Plus les vis s'usent plus ce sera glissant en virage, sur la neige, sur la glace ou sur l'asphalte.

 

 

 

Ici, un pneu à crampons de type commercial comme on en trouve en magasin, des crampons plats, de 1 à 2 mm de longs, montés en "zigzag", pour environ 35.00$ à 60.00$ le pneu, dépendant de la qualité du pneu.

Voici un type de crampons que j'ai découvert par hasard sur les pneus d'un vélo, verrouillé près du mien.

C'est la première fois que j'en vois de ce type, ce sont des crampons longs (4 ou 6 mm) et fins montés en "zigzag" sur un pneu "slick" (...lisse).

Ils m'ont l'air d'un type commercial. Intuitivement, je m'attends à des performances inférieures, dans la neige, de la part d'un tel pneu, puisque le pneu n'a pratiquement pas de relief. Mais je ne les ai jamais essayés, alors...