Piotr Illitch Tchaïkovski (1840-1893)

 

Compositeur russe, il fut l'une des figures les plus importantes de la musique post-romantique.

Né à Votkinski, Piotr Tchaïkovski fit des études de droit à St-Pétersbourg et pris des cours de musique au conservatoire de cette ville. Un de ses professeur, fut le grand virtuose Anton Rubinstein, frère de Nicolas Rubinstein, pour qui il composa de nombreuses œuvres. En 1866, il obtint le poste de professeur d'harmonie du Convervatoire de Moscou. Tchaïkovski fit sa première tournée aux États-Unis en 1875-1876.

Grâce à sa correspondance avec la riche veuve Nadejda von Meck, il obtint de sa part une rente, qui lui permettra de se consacrer uniquement à la composition. Cependant, 14 ans plus tard, il devait se faire couper cette rente, Mme von Meck se croyant ruinée. En 1877, afin d'apaiser ses conflits face à son homosexualité, Tchaïkovski épousa une étudiante du Conservatoire de Moscou, qui était une admiratrice du compositeur. Cet union fut un échec et ils se séparèrent peu après. La période de 1887 à 1891 fut une période de gloire, il fit de nombreuses tournées en Europe et aux États-Unis. C'est le six novembre 1893 qu'il meure, du choléra. Cependant, des chercheurs prétendant qu'il se serait suicidé sur ordre, à la suite d'une liaison avec un membre de la famille impériale. Entré en 1868 dans le groupe des cinq, Tchaïkovski sympathisa avec Balakirev. Il éprouvait de l'hostilité envers Moussorgski et se méfiait de Rimski-Korsakov.

On doit notamment à ce compositeur de génie, les ballets: le Lac des cygnes (1876), la Belle aux bois dormant(1889)et Casse-Noisette (1891-1892). Les opéras : le Voïvode (1868), Ondine(1869), Eugène Onéguine (1878), la Pucelle d'Orléans (1879), Mazeppa (1883) et L'ensorceleuse(1887). Les concertos pour piano no1 en si bémol mineur et no2 en sol majeur. Les symphonies no1 (1866), no2 (1872) et no3 (1875). Ainsi que les ouvertures : " l’Année 1812 " (1880) et " Roméo et Juliette "

 

Retour à la page principale